logo tvr9 blanc

Facebook
Retrouvez-nous sur Facebook
Le Régional
Votre bulletin d’informations de la Vallée-du-Richelieu
Dans la Vallée
Un magazine qui traite de la vie culturelle et communautaire de la Vallée du Richelieu
Vallée des Arts
La Vallée des Arts vous fera découvrir des artistes en arts visuels
Bébé Boom
Bébé Boom propose des solutions concrètes aux besoins des parents et des enfants de tout les âges.
Paroles d'auteurs
France Bergeron nous présente des auteurs de notre belle région

Politiques

Bilan des cent jours du gouvernement Le nouveau gouvernement tient ses promesses

Bilan des cent jours du gouvernement Le nouveau gouvernement tient ses promesses

Christian Dubé, ministre responsable de l’Administration gouvernementale, président du Conseil du trésor, ministre responsable de la Montérégie et député de La Prairie, est fier de souligner que aujourd’hui marque les cent jours du nouveau gouvernement du Québec. Ces premiers mois ont été caractérisés par la réalisation de plusieurs engagements électoraux. Après un discours d’ouverture bien accueilli, le nouveau gouvernement a livré la marchandise et a assuré une transition dans l’ordre, au bénéfice des Québécoises et Québécois.

Avec l’éducation, l’économie et la santé comme priorités, le premier ministre, François Legault, et les 74 députées et députés de l’équipe ont l’intention de rester près des gens et d’être à l’écoute de la population afin de former un gouvernement à l’image des citoyennes et citoyens.

 

Élection partielle • Dépôt des déclarations de candidature Ville de Saint-Basile-le-Grand

Élection partielle • Dépôt des déclarations de candidature Ville de Saint-Basile-le-Grand

La Ville invite les résidants éligibles à poser leur candidature pour pourvoir le poste de conseiller municipal du district no 3. Pour ce faire, le candidat doit produire une déclaration écrite de candidature et la déposer auprès de la présidente d’élection durant les périodes suivantes :

Du 18 janvier  au 1er février 2019Selon l’horaire régulier des services administratifsVendredi 1er février 20199 h à 16 h 30, de façon continue

Xavier Barsalou-Duval s’inquiète de la proximité des lobbyistes avec le gouvernement libéral

Xavier Barsalou-Duval s’inquiète de la proximité des lobbyistes avec le gouvernement libéral

Le député de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères, Xavier Barsalou-Duval, juge troublante la proximité des lobbyistes d’Amazon avec le gouvernement Trudeau.

En effet, TVA nous apprenait le mardi 8 janvier dernier que les 13 lobbyistes du géant du web ont eu 145 rencontres avec Justin Trudeau et certains de ses ministres les plus influents afin d’obtenir des assouplissements à plusieurs lois, notamment dans le domaine pharmaceutique. De plus, les lobbyistes d’Amazon ont donné près de 20 000$ à la caisse électorale du Parti libéral du Canada (PLC) depuis la dernière élection, selon une recherche effectuée par le député de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères.

Réduction des GES : des cibles ambitieuses pour des impacts insignifiants

Le gouvernement du Québec vise à éliminer presque entièrement les émissions de gaz à effet de serre (GES) de la province d’ici 2050. Toutefois, la part québécoise des émissions mondiales est si minime que l’atteinte de cet objectif aurait un impact insignifiant sur la température de la planète, montre une publication lancée aujourd’hui par l’IEDM.

En fait, l’atteinte des cibles n’aurait pratiquement aucun effet sur le climat. Les émissions de GES canadiennes représentaient 1,6 % des émissions mondiales en 2013. Puisque le Québec émet environ 11 % des GES au Canada, on peut estimer que la province est responsable d’environ 0,18 % (18 centièmes de 1 %) des émissions mondiales.

« L’impact des émissions québécoises de GES sur le climat mondial est pour le moins négligeable; si on se penche spécifiquement sur celui de la diminution attendue de ses émissions d’ici 2020, il est pratiquement inexistant », résume Germain Belzile, chercheur associé senior à l’IEDM et auteur de la publication. « Comme la province a déjà réduit ses émissions depuis 1990, la partie restante de l’objectif de 2020 ne représente que 18 millièmes de 1 % du total global (0,018 %). Disons que ça remet le débat en perspective! »