Culturelles

06 novembre 2019

Une vingtaine de panneaux d’exposition extérieurs sont installés à Saint-Basile-le-Grand

Une vingtaine de panneaux d’exposition extérieurs sont installés à Saint-Basile-le-Grand

Depuis la fin du mois de septembre, les promeneurs peuvent admirer une exposition extérieure inédite présentée dans deux parcs de la Ville de Saint-Basile-le-Grand. Effectivement, les parcs de Montpellier et de la Seigneurie accueillent maintenant cinq structures permettant de présenter dix œuvres à chaque endroit. La première exposition proposée est constituée de photos ayant été soumises au concours de photo Le Grand Zoom des six dernières années jumelées à des poèmes tirés des recueils des dix-sept éditions de la Soirée harpe et poésie, évènement qui a lieu chaque année. Une attention particulière a été portée afin que chaque poème fasse écho à la photo et vice-versa. Il en résulte une exposition unique mettant en valeur l’œuvre de plus de trente photographes et poètes. Après une période d’environ six mois, l’exposition cèdera sa place à une autre, sur un tout autre sujet. En effet, les structures resteront en place pour plusieurs années et pourront présenter différents types d’expositions. Il s’agit d’un nouvel outil de mise en valeur des arts et de la culture, répondant ainsi à plusieurs objectifs de la politique culturelle de la Ville de Saint-Basile-le-Grand. Ce projet permettra de mettre en valeur la culture et les artistes grandbasilois et des environs. Il rapproche également la culture des citoyens, puisque les panneaux sont stratégiquement placés à des endroits passants, visibles de la rue, des pistes cyclables et des trottoirs. Plus besoin d’aller en galerie ou dans des lieux inconnus pour avoir accès à la culture, promenez-vous plutôt au parc près de chez vous! La Ville a, en 2005, adopté sa première politique culturelle municipale et en a fait la refonte en 2016. Depuis les tout débuts, l’accessibilité à la culture est une des trois grandes orientations qui a guidé l’action culturelle municipale. Ce projet s’inscrit parfaitement dans cet axe tout en étant différent de ce qui s’est fait auparavant. Ces panneaux permettent d’aller dans une nouvelle direction pour le développement et la mise en valeur de la culture à Saint-Basile-le-Grand. En terminant, il est important de mentionner que ce projet est rendu possible grâce à la contribution financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec, dans le cadre de l’entente de développement culturel conclue plus tôt cette année, la première du genre pour la Ville. D’autres projets pourront également voir le jour grâce à cette entente, notamment l’espace d’exposition permanent à la bibliothèque Roland-Leblanc.

24 octobre 2019

COMMENT LES JEUNES TRANSFORMERONT LE QUÉBEC

COMMENT LES JEUNES TRANSFORMERONT LE QUÉBEC

Au lendemain d’une élection, comment comprendrele comportement politique des jeunes Québécois ? Quelles sont leurs aspirations ? Comments’informent-ils ? À l’heure des manifestations sur l’environnement, quelle forme prend désormais le militantisme ? Voilà quelques-unes des questions auxquelles répond LA RÉVOLUTION Z,ouvrage codirigé par le professeur de science politique Eric Montigny et l’éditorialiste enchef de La Presse François Cardinal.Avec l’arrivée des Z, les milléniaux prennent déjà un coup de vieux. La génération montanteleur souffle dans le cou. Enfants des X pour la plupart et première génération post-référendaire, les Z sont nés à partir de 1995. Ils sont venus au monde avec internet, la technologie aubout des doigts et des parcours hyperpersonnalisés. Pragmatiques, allergiques au prêt-àpenser, les jeunes ont désormais une approche buffet tant dans leur vie professionnelle quesociale. Ils sont performants mais, surtout, très exigeants. Ils veulent donner un sens à leur vieet à leurs choix professionnels. Et, sur le plan politique, ils se distinguent des générations précédentes. Les jeunes sont blasés et ne s’impliquent pas autant que leurs aînés ? Et si c’était toutle contraire ? Et si cette génération, éclatée et plurielle, s’apprêtait plutôt à transformer leQuébec avec une nouvelle façon de s’engager et d’aborder la vie en société ?LA RÉVOLUTION Z s’inspire d’un colloque intitulé « Jeunes et politique : amour ou désamour » organisé par La Presse et la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutionsparlementaires en septembre 2018. Le journaliste Simon Coutu, la professeure Claire Durand,les sondeurs Sébastien Dallaire et Youri Rivest, l’ancien président de la Fédération étudiantecollégiale du Québec (FECQ) Fred-William Mireault, l’entrepreneur social Fabrice Vil et ledoyen de la Faculté des sciences sociales de l’Université Laval François Gélineau figurentparmi la quinzaine d’auteurs de cet ouvrage collectif. Aussi, l’écrivain Jacques Godbout ysigne un texte original intitulé Cinq générations : 1920-2020, une petite histoire politique descent dernières années où il décrit ce qui unit et ce qui sépare les générations.La révolution Z est en marche. Et ce livre, qui regroupe les réflexions d’observateurs, demembres de la société civile et d’universitaires de toutes les générations, vous expliqueracomment les jeunes changeront le Québec. En librairie à compter du 24 octobre.

12 octobre 2019

Le Café-Théâtre de Chambly vous présente…

Le Café-Théâtre de Chambly vous présente…

Le Café-Théâtre de Chambly débute fièrementl’automne en vous présentant l’irrésistible comédie Le Dîner de cons de Francis Veber. La production sera mise en scène par Jean-François Lallier-Roussin et sera à l'affiche du13 septembre au 12 octobre, tous les vendredis et samedis à 20 h.La réputation de cette pièce n’est pas à refaire, il est donc conseillé de réserver tôt afinde vous assurer une place au sein de notre précieuse assistance.Résumé de la pièceUn tour de reins en prenant une douche et la soirée de Pierre Brochant, grand éditeurparisien, se trouve gâchée. Ce n'est pas de veine : nous sommes mercredi et chaquemercredi, Brochant et ses amis organisent un dîner de cons. Le principe est simple :chaque participant amène un « con », en général un homme ayant un passe-tempsassez original et farfelu et, surtout, qui aime en parler pendant des heures, ledit conignorant totalement qu'on l'a invité pour se moquer de lui... À la fin de la soirée, lemeilleur con (ou plutôt celui qui l'a amené) reçoit une palme. Et ce qui chagrineBrochant plus que tout, c'est que ce soir-là, il avait déniché un champion du monde :François Pignon, fonctionnaire au ministère des Finances, fou de maquettes enallumettes.Malgré les protestations de sa femme Christine, Pierre a malgré tout invité Pignon àprendre l'apéritif avant d'aller au dîner. Mais ce qu'ignore l'éditeur, c'est que Pignonest une perle rare... prêt à tout pour rendre service et maître en catastrophes diverses et variées.

29 octobre 2019

21e congrès de la Fédération des TCA du Québec!

21e congrès de la Fédération des TCA du Québec!

 Les membres de la Fédération des télévisions communautaires autonomes du Québec (la Fédération) se sont réunis au Best Western Hôtel Universel de Drummondville afin d’y tenir le 21e congrès annuel de la Fédération, le weekend dernier. Lors de l’évènement, qui se déroulait du 25 au 27 octobre, ce sont près de 40 délégués représentant 24 des 40 télévisions communautaires autonomes (TCA) membres de la Fédération qui se sont rassemblés à cette occasion.  Le vendredi après-midi, dès leur arrivée, les membres ont pu participer au marché aux puces afin de vendre ou échanger leur matériel. Par la suite, ils ont pu assister à une conférence portant sur le droit d’auteur, donnée par Maître Sophie Préfontaine, avocate spécialisée dans le domaine ainsi que présidente de la Télécommunautaire Laurentides & Lanaudière et membre du conseil d’administration de la Fédération. La journée du samedi fut d’abord consacrée à l’assemblée générale annuelle, où les membres ont pu faire le bilan de la dernière année, discuter des dossiers de l’heure de la Fédération et élire le nouveau conseil d’administration. Ce dernier est maintenant composé de Sylvain Racine de la Télévision régionale des Moulins, président, de Natacha Brisson de la Télévision des Basses-Laurentides, vice-présidente, de Marc Després de la Télévision de la Mitis, trésorier, d’Anne-Christine Charest de la Télévision communautaire du Kamouraska, secrétaire, et des administratrices Sophie Préfontaine de la Télécommunautaire Laurentides & Lanaudière, Sophie Ricard de Télé-Soleil et Émilie Boulay-Chouinard de la Télévision communautaire de la Vallée-de-la-Matapédia.   Après la tenue de l’assemblée, la journée s’est poursuivie avec des tables rondes divisées en quatre sujets qui touchent de près les TCA. Cet échange a permis aux membres d’échanger trucs et conseils à appliquer au sein de leur télévision. La deuxième édition des prix Reconnaissance s’est déroulée dans la soirée du samedi. Cette remise de prix a pour objectif de souligner les réussites des TCA qui ont su se démarquer dans la dernière année. Les lauréats sont : Télécommunautaire Laurentides & Lanaudière, TVC d’Argenteuil et Télévision Basses-Laurentides dans la catégorie « Développement des communautés » pour le projet « Montre-moi tes Laurentides » ; TV CBF dans la catégorie « Relève » pour son émission jeunesse « Les contes de petites souris » ; Télé-Sourire dans la catégorie « Mission sociale » pour son projet « Harmonie ». Le dimanche matin a été consacré à une conférence de Mme Myriam Jessier de Pragm.co portant sur la rédaction web et les fondements du référencement organique sur le web. Cette 21e édition du congrès annuel fut une fois de plus couronnée de succès, grâce à la participation des membres de la Fédération. « Les membres ont encore une fois apprécié pouvoir échanger lors de la fin de semaine. Ce rendez-vous annuel est l’une des rares occasions où les TCA peuvent se rencontrer et partager leur expérience avec d’autres organisations qui les comprennent et qui vivent sensiblement la même chose qu’eux. Nous sommes très heureux du déroulement de la fin de semaine et l’équipe a déjà hâte à l’an prochain! » affirme Amélie Hinse, directrice générale de la Fédération. Cet évènement unique revêt une importance significative pour les participants par son côté rassembleur qui leur permet d’échanger, de s’instruire et de se divertir.

22 octobre 2019

Kairns, exposition de l’artiste Christian Parent à la maison de la culture Villebon

Kairns, exposition de l’artiste Christian Parent à la maison de la culture Villebon

– Du 24 octobre au 17 novembre, l’artiste Christian Parent présentera une exposition de dessin contemporain à la maison de la culture Villebon de la Ville de Beloeil. Le projet Kairnsde Christian Parentprésente une série d’œuvres s’articulant autour des notions du temps, de sa division et de ses diverses manifestations. À travers le temps, nous empruntons des sentiers dont le tracé est issu de rencontres conséquentes et d’actions. Les œuvres proposées tentent d’incarner ces personnes, ces lieux, ces instants significatifs, symbolisés par les accumulations de pierre que l’on nomme des kairns. Le vernissage auquel tous sont conviés se tiendra le dimanche 27 octobre dès 13 h. Il est possible de visiter l’expositionen semaine du mardi au vendredi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h à 16 h 30, les samedis et dimanches de 13 h à 17 h ainsi que les soirs de spectacle. L’entrée est libre. La maison de la culture Villebon est située au 630, rue Richelieu à Beloeil.

25 octobre 2019

Les lauréats dévoilés lors d’un Salon d’automne tout en éclat !

Les lauréats dévoilés lors d’un Salon d’automne tout en éclat !

Pour sa 25ième édition, l’exposition-concours Salon d’automne, Lumière en 150 variations en a mis plein la vue aux nombreux invités qui s’étaient spécialement déplacés pour l’événement le 12 octobre en après-midi. La lumière, source d’inspiration intarissable, est le thème de cette nouvelle édition. Reprenant les mots de Léonard de Vinci : «[A]ucune matière ne peut être intelligible sans ombre et lumière. Ombre et lumière sont issues de la lumière », les œuvres des artistes participants ont pu être admirées par un public conquis. Durant l’événement, le président du conseil d’administration, Monsieur Richard-Marc Bonneau ainsi que la directrice générale du Musée, Madame Chantal Millette, ont procédé à la remise de six prix décernés par un jury de professionnelles. Les prix d’excellence ont été remis aux artistes Carole Fisette dont l’œuvre Les communiantes nous plonge dans le legs des générations passées et dans la beauté de la fratrie, et Suzan St-Laurent pour Sentiers lumineux, une œuvre métaphorique architecturale dans laquelle émerge une douce lumière. Quant aux prix de distinction, ils ont été remis aux artistes Ymilse Rangel pour l’œuvre T’hivernes-tu de mon givre blanc ? IV et Louise Goessens pour sa toile Sous les projecteurs. Des mentions d’honneur ont également été offertes à Jacinthe Royer pour le tableau Étincelle ainsi qu’à Cécile Rivard pour l'œuvre Rocaille. La directrice générale, Chantal Millette, a profité de l’occasion pour souligner « l’importance des musées pour la conservation et la mise en valeur des biens culturels, des œuvres d’arts et des biens historiques ». En plus d’être une vitrine exceptionnelle aux artistes, cette 25ième édition du Salon d’automne, toutes catégories confondues, encourage la démocratisation de l’art et la reconnaissance artistique. L’exposition-concours se poursuit jusqu’au 24 novembre 2019. Pendant la durée de l’exposition, le public est invité à voter pour les prix coup de cœur Grand public et Jeune public qui seront dévoilés lors de la clôture de l’événement.

18 octobre 2019

GRANDE PREMIÈRE DU SPECTACLE JE SUIS CHANTIER !

Le dimanche 17 novembre 2019 à 15h sera présentée, au Centre culturel de Beloeil, la PREMIÈRE MONDIALE de la nouvelle création de Samsara Théâtre en coproduction avec L'Arrière Scène : JE SUIS CHANTIER. Créé dans le cadre d'une résidence de Samsara Théâtre à L'Arrière Scène, Centre dramatique pour l'enfance et la jeunesse en Montérégie en 2018-2019, ce spectacle jeune public, s'intitule maintenant ATTENTION : FRAGILE. Abordant les thématiques de la construction de soi, de son environnement et l'absurdité de la surconsommation, JE SUIS CHANTIER / ATTENTION FRAGILE est une pièce riche en questionnement, mais surtout remplie d'humour. D'une durée de 50 minutes le spectacle est offert aux enfants de 5 ans et plus et est accompagné de l'installation ''Je suis chantier'' : un espace de jeu à visiter avant et après le spectacle, conçu par Kevin Pinvidic et Cedric Delorme-Bouchard.

Contact

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tous droits reservés © 2014 La télévision de la Vallée-du-Richelieu
Propulsé par 7Dfx