• Retrouvez-nous sur

    Facebook

  • Votre bulletin d’informations de la Vallée-du-Richelieu.

    Le Régional

    Journaliste: David Daigle
    Chronique culturel et communautaire: Marylin Marcil

    • Lundi :  8h00 et19h30
    • Mercredi: 20h00
    • Samedi: 9h00 et 17h00
    • Dimanche: 14h00 et 18h00
  • Un magazine qui traite de la vie culturelle et communautaire de la Vallée-du-Richelieu.

    Dans la Vallée

    Animation: Évelyne Latreille
    Chronique: Marguerite Fradette

    • Lundi : 17h30 et 21h00
    • Mercredi: 17h30
    • Vendredi: 17h30
    • Dimanche: 8h00 et 18h00
  • Vallée des Arts vous fera découvrir des artistes en arts visuels.

    Vallée des Arts

    Animatrice: Gaëtane Voyer

    • Lundi : 14h00 et 20h30
    • Mercredi: 21h00
    • Samedi: 08h00
    • Dimanche: 14h30
  • L’émission vous propose une rencontre avec les principaux acteurs de l’actualité régionale. Une émission à l’image des gens de la Vallée-du-Richelieu.

    Rencontres

    Animatrice : Catherine Fortin

    • Lundi: 21h30 
    • Mercredi: 22h30 
    • Jeudi: 9h30
    • Samedi : 14h30
    • Dimanche: 15h00
  • L’actualité sous divers angles, mettre à jour les enjeux de la région et les préoccupations de la population.

    Point de vue

    Animateur: David Daigle

    • Lundi 20h00
    • Mardi 17h30
    • Mercredi : 20h30
    • Jeudi 17h30 
    • Samedi: 9h30 et 17h30
  • Nouveaux visages

    En collaboration avec la Maison Villebon, TVR9 trace pour vous les portraits des nouveaux artistes ou de groupes d’artistes de la relève des arts de la scène.

    • Lundi 13h30
    • Mercredi 21h30
    • Jeudi 9h00
    • Samedi 14h00
    • Dimanche 15h30
  • Le Régional express

    Agrandissement de Outillage Placide Matieu à Beloeil

  • Votre infoweb du jeudi 14 novembre 2019

    Kongero en spectacle
    Conférence fleurs de Bach
    Colloque santé et sécurité du travail

Cette semaine

Vallée des arts de la semaine du 11 novembre 2019

Vallée des arts de la semaine du 11 novembre 2019

Cette semaine, Gaetane Voyer reçoit : L'artiste en arts visuels Jaber Lotfi. Il peint des tableaux figuratifs à l'acrylique évoquant des personnages costumés jouent des extraits de récits indéterminés. Ce sont des clairs-obscurs peints en de multiples couches colorées et translucides. Ses inspirations diverses mêlent Van Eyck et Picasso, Bosch et Henri Michaud. Lundi : 14h00 et 20h30 Mercredi : 21h00 Samedi : 08h00 Dimanche: 14h30 Durée: 30 minutes En vidéo sur demande Animation: Gaëtane VoyerRéalisation: André Chapleau

Lire la suite

Rencontres semaine du 11 novembre 2019

Rencontres semaine du 11 novembre 2019

Cette semaine Catherine Fortin reçoit: Isabelle GirouxTrifluvienne d'origine, Isabelle Giroux est diplômée du Cégep de Drummondville en musique, où elle a étudié le chant avec Johanne Blouin, et The American Musical and Dramatic Academy, à Los Angeles, où elle y a étudié le cinéma et la comédie musicale.UDA et ACTRA, vous pouvez la voir quotidiennement dans l'émission jeunesse "Salmigondis", sur les ondes de Radio-Canada et Télé-Québec. Également, dans "Ruptures III", "District 31"; le film français de Ramzy Bédia, "Hibou", ou encore à la télévision dans "Mensonges III", "Les Gars des Vues", "Lol", "Toute la Vérité", "Trauma".Pour les fans de comédies musicales, elle a foulé les planches du théâtre St-Denis à Montréal plus d'une fois avec des productions d'envergures telles que "Grease", "Hairspray" , "Le Petit Roy" , et "Le Big Bazar".. Lundi : 21h30 Mercredi : 22h30 Jeudi: 9h30 Samedi : 14h30 Dimanche: 15h00 Durée: 30 minutes Animation: Catherine FortinRéalisation: André Chapleau Vidéo sur demande

Lire la suite

Dans la Vallée semaine du 11 novembre 2019

Dans la Vallée semaine du 11 novembre 2019

Cette semaine, Evelyne Latreille reçoit : Émilie Auclair, intervenante cogestionnaire pour l'organisme MADHMarcel Leboeuf, porte-parole pour l'organisme Les amis du crépusculeNathalie Trudeau, équijusticeEt Marguerite Fradette pour sa chronique loisirs et activités. Côtoyer la nature, Circuits patrimoniaux Lundi : 17h30 et 21h00 Mercredi : 17h30 Vendredi : 17h30 Dimanche: 08h00 et 18h00 Durée: 30 minutes En vidéo sur demande Animation: Michèle PoitrasChronique culturelle: Emma Jaquet Réalisation: Robert Laplante

Lire la suite

Point de vue semaine du 11 novembre 2019

Point de vue semaine du 11 novembre 2019

Cette semaine dans Point de vue il sera question de : L'électrification des voitures. Les invités sont: Louis-Olivier Batty, chargé d'équipe pour Affaires publiques et médias d'Hydro-QuébecGuy Bédard, conseiller municipal à la ville de Beloeil et président du comité consultatif du développement durable. Lundi : 20h00 Mardi: 17h30 Mercredi: 20h30 Jeudi: 17h30 Samedi 09h30 et 17h30 Durée: 30 minutes En vidéo sur demande Animation: David Daigle Réalisation: André Chapleau

Lire la suite

Le Régional du 11 novembre 2019

Le Régional du 11 novembre 2019

Cette semaine, dans Le Régional: La campagne de Centraide Richelieu-Yamaska se poursuit jusqu’a la fin décembre; L’interdiction du cellulaire au volant peut sauver des vies; Connaissez-vous l’Association des stomisés Richelieu-Yamaska? Le 22e souper-bénéfice et les encans de la Maison Victor-Gadbois dépassent leurs objectifs financiers; Notre chroniqueuse Marylin Marcil nous présente Le Gala des grands Chefs; Nous vous présentons les deux chroniques : Manon Leclerc, avocate et médiatrice accréditéeEmile Grenon-Gilbert, entrepreneur en hydroponique, la chronique environnementale Samedi : 09h00 et 17h00 Dimanche : 14h00 et 18h30 Lundi : 8h00 et 19h30 Mercredi : 20h00 Durée : 30 minutes Journaliste : David Daigle Réalisation : Alexandre Guerdain

Lire la suite

Nouveaux Visages semaine du 11 novembre 2019

Nouveaux Visages semaine du 11 novembre 2019

Cette semaine à l'émission Nouveaux visages : Le jeune talent belœillois Tommy-Charles Bernier dans l’univers country québécois. Dans son propre matériel, il y a une grosse influence du country des années 90, mais aussi un côté lyrique rappelant la soul et un peu de blues dans l’interprétation. Il . espère faire découvrir cette «musique du cœur» au plus grand nombre de personnes. Le jeune musicien,a été soutenu par Laurence Jalbert. Lundi: 13H30 Mercredi: 21h30 Jeudi: 09H00 Samedi: 14H00 Dimanche: 15h30 Durée: 30 minutes Réalisation: Alexandre Guerdain En vidéo sur demande

Lire la suite

Devenez membre

Nous vous invitons à adhérer à TVR9 dès maintenant. Le membership est fondamental pour notre organisation. En adhérant à la TVR9, vous manifestez le désir de conserver votre télévision locale.

Nos dernières émissions

Horaire de nos émissions

  • Lundi

    • 08h00: Bébé boum
    • 14h00: Vallée des arts
    • 14h30: Dans la vallée
    • 17h30: Rencontres
    • 19h30: Le régional
    • 23h00: Vie municipale
  • Mardi

    • 17h30: Dans la vallée
  • Mercredi

    • 14h00 : Point de vue
    • 14h30 : Paroles d'auteurs
    • 17h30: Vallée des arts
    • 19h30: Paroles d'auteurs
    • 20h00: Dans la vallée
    • 20h30: Le Régional
    • 21h00: Rencontres
    • 21h30: Point de vue
    • 23h00: Bébé boum
    • 23h30: Vallée des arts
  • Jeudi

    • 14h00: Rencontres
    • 14h30: Bébé boum
    • 17h30: Dans la vallée
  • Vendredi

  • Samedi

    • 08h00 : Le Régional
    • 09h00 : Paroles d'auteurs
    • 09h30 : Vallée des arts
    • 11h00: Le Régional
    • 11h30 : Rencontres
    • 15h00 : Vallée des arts
    • 15h30 : Point de vue
  • Dimanche

    • 08h00: Paroles d’auteurs
    • 13h00: Le régional
    • 13h30: Point de vue
    • 14h00: Rencontres
    • 14h30: Bébé boum
    • 15h00: Vallée des arts
    • 17h00: Vie municipale
    • 19h00: Le Régional
    • 19h30 : Point de vue

Nos derniers communiqués

Que fait-on des droits des élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage?

Que fait-on des droits des élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage?

Inquiets de ne pas avoir été invités aux auditions publiques pour la consultationdu projet de loi 40, Loi modifiant principalement la Loi sur l’instruction publique relativement à l’organisation et à lagouvernance scolaires, nous nous sommes adressés à la fois au ministre de l’Éducation et à la présidente de laCommission de la culture et de l’éducation.Nous n’avons pas été entendus, nous ne sommes pas les bienvenus. Il en est de même pour les groupes qui ont unintérêt pour les élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage (EHDAA) puisqu’aucun n’a étéinvité. Nos inquiétudes sont pourtant fondées :• Le projet de loi ne prévoit aucune mesure visant une représentation effective des EHDAA dans les lieux dedécision (conseils d'établissement, conseils d'administration).• 18 personnes formeront chaque comité d’engagement pour la réussite des élèves des centres de servicesscolaires et une seule devra avoir une simple expérience de travail auprès d’élèves handicapés, alors quecette personne devrait plutôt avoir une expérience professionnelle reconnue.• Les mécanismes de demandes de révisions et les mécanismes résolutions de plaintes sont un pan entierimportant qui doit être débattu puisqu’ils sont inadéquats.Ce projet de Loi est fondamental pour l'avenir des élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation oud'apprentissage québécois. D’autant plus que l’étude systémique réalisée en 20181 par la Commission des droitsde la personne et des droits de la jeunesse concluait que les atteintes au droit à l’égalité des élèves HDAA étaienttoujours présentes. Est-ce que le ministre de l’Éducation a décidé d’ignorer les conclusions de la Commission et delaisser tomber ces élèves?

Lire la suite

Conférence de Jean-Pierre Proulx L’École de nos ancêtres

Pour la deuxième fois en novembre, la Société d’histoire et de généalogie de Belœil—Mont-Saint-Hilaire invite Jean-Pierre Proulx à adresser la parole aux amateurs d’histoire et de généalogie. Cette fois, le spécialiste des institutions scolaires québécoises entretiendra son auditoire de l’école de nos ancêtres le 25 novembre au sous-sol de la Bibliothèque de Belœil. Nos ancêtres sont-ils allés à l’école ? Les actes de nos registres paroissiaux se terminent tellement souvent par « A déclaré ne savoir signer, de ce interpellé »… Tous analphabètes ? Non, pas tous ! Des « petites écoles » ont existé entre 1634 et 1829 de même que des collèges.On connaît des personnes et les institutions qui ont tenu ces établissements.Le conférencier présentera les outils de recherche pour que chacun puisse découvrir si ses ancêtres étaient instruits ou non. Jean-Pierre Proulx a d’abord été journaliste au Devoir (1968) puis professeur à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal (1991). Il a présidé le Groupe de travail ministériel sur la place de la religion à l’école – le rapport Proulx – (1997-1999) et le Conseil supérieur de l’éducation (2002-2006). La conférence aura lieu le lundi 25 novembre 2019 à 19 h 30, dans la grande salle du Chœur de la montagne, au sous-sol de la bibliothèque municipale de Belœil, au 620, rue Richelieu, à Belœil (entrée par l’arrière). Frais d’entrée de 7 $ pour les non-membres de la Société d’histoire et de généalogie de Belœil–Mont-Saint-Hilaire.

Lire la suite

Un atelier d’initiation à la généalogie à Belœil

Un atelier d’initiation à la généalogie à Belœil

Profitez de la Semaine nationale de la généalogie fin novembre pour vous initier à la recherche en vue de réaliser votre arbre généalogique.Denise Daigle,responsable du groupe de généalogie de la Société d’histoire et de généalogie de Belœil-Mont-Saint-Hilaire, animera cet atelier le samedi 30 novembre de 13 h 30 à 15 h 30 à la salle des Lettres de la Bibliothèque de Belœil (620, rue Richelieu, entrée par l'arrière). L’atelier est destiné au grand public ; nul besoin d’être familier avec les outils des généalogistes, ni d’être membre de la Société d’histoire et de généalogie, pour y participer. C’est gratuit et les places sont limitées. Hâtez-vous de réserver votre place en communiquant avec Denise Daigle, à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., ou à la SHGBMSH au 450 446-5826.

Lire la suite

DÉCOUVRIR LA LECTURE AVEC LES TOUT-PETITS

DÉCOUVRIR LA LECTURE AVEC LES TOUT-PETITS

La bibliothèque Roland-LeBlanc vous invite à la conférence Découvrir la lecture avec les tout-petits, animée par Isabelle Giguère enseignante, le mercredi 20 novembre à 19 h 30. Dans le cadre de la Grande Semaine des tout-petits, Madame Giguère présentera des stratégies, des habitudes à mettre en place et des ressources à explorer pour initier les enfants au plaisir de la lecture dès leur plus jeune âge. Elle proposera également des suggestions de livres qui seront assurément des coups de cœur! L’activité est offerte sans frais pour tous les membres et l’inscription est obligatoire dans les trois semaines précédant sa tenue à partir du formulaire en ligne, en se présentant en personne ou en téléphonant à la bibliothèque. Des frais de 5 $ s’appliquent pour les non-membres, sous réserve de places disponibles. Pour plus d’information, communiquer au 450 461-8000, poste 8500 ou à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Lire la suite

Commerce entre les provinces : l’Alberta au premier rang, le Québec dernier

Alors que le Canada continue de négocier des ententes de libre-échange avec de nombreux pays, les provinces maintiennent en place des obstacles au commerce à l’intérieur même de nos frontières. L’IEDM a dressé la liste des meilleurs et des pires élèves en la matière, dans un classement des provinces canadiennes selon leur ouverture au commerce intérieur, lancé aujourd’hui. Statistique Canada évalue que la myriade de barrières commerciales en vigueur au pays représente un tarif douanier de 6,9 % que les provinces s’imposent entre elles. Certains économistes estiment que l’abolition de ces barrières pourrait ajouter de 50 à 130 milliards $ au PIB du pays. Cela revient à un gain de 3500 à 9200 $ pour chaque ménage canadien, chaque année. « Les entraves au commerce entre les provinces sont très difficiles à justifier à leur face même. C’est encore plus frappant lors que l’on ajoute à cela leur coût très élevé économiquement », fait valoir Mark Milke, analyste indépendant en politiques publiques. L’indice de leadership en matière de commerce interprovincial développé par le Dr Milke classe les provinces en fonction du nombre d’exceptions à l’Accord de libre-échange canadien (ALEC) qu’elles ont mises en place. L’Alberta, qui en a le moins, fait figure de meneuse, alors que le Québec est dernier de classe. « L’Alberta a récemment décidé d’éliminer de façon unilatérale la plupart de ses exceptions prévues à l’ALEC ce qui contribue fortement à sa première position. Il s’agit d’un exemple à suivre pour les autres provinces », estime Mark Milke. La Colombie-Britannique et le Manitoba arrivent ex aequo au deuxième rang, ce dernier ayant aussi supprimé certaines de ses exceptions, tandis que la Saskatchewan obtient la quatrième place. Le peloton de queue est formé du Nouveau-Brunswick, du Yukon et du Québec. « Plusieurs pistes de solution sont possibles : continuer de négocier et de supprimer des exceptions, avoir davantage recours au système de “passeport”, ou tout simplement agir de façon unilatérale, à l’instar de l’Alberta », estime le Dr Milke, qui rappelle que « ce n’est pas un jeu à somme nulle : toute élimination de ces obstacles enrichit la province qui agit »

Lire la suite

L’intelligence artificielle : l’amie des travailleurs

Les machines vont-elles nous voler nos emplois ? C’est la question qui refait sans cesse surface devant les progrès fulgurants de l’intelligence artificielle (IA). La recherche indique cependant que les craintes d’un effet négatif de l’IA sur l’emploi sont en grande partie exagérées, révèle une étude publiée aujourd’hui par l’IEDM.  « Il ne fait aucun doute que l’intelligence artificielle transformera le marché du travail et il ne faut surtout pas négliger le sort des travailleurs touchés. On doit par contre garder à l’esprit qu’il y aura plus d’emplois créés que d’emplois détruits », soutient Gaël Campan, chercheur associé senior à l’IEDM et coauteur de la publication. En effet, selon les prévisions du Forum économique mondial, les changements structurels que l’IA et les technologies apporteront au marché du travail créeront 58 millions d’emplois nets à travers le monde d’ici 2022. D’ailleurs, les pionniers actuels de la robotisation que sont la Corée du Sud, le Japon ou encore l’Allemagne profitent de bas taux de chômage. « L’IA permettra aux travailleurs moins expérimentés ou moins qualifiés d’être plus productifs plus rapidement, plutôt que de devoir acquérir des compétences et des connaissances coûteuses pendant de nombreuses années », explique le chercheur. « On parle ici de meilleures perspectives d’emploi, et ceux-ci seront mieux rémunérés, moins dangereux et plus valorisants. » Toutefois, pour adoucir cette transition et minimiser ses impacts négatifs, des mesures proactives doivent être prises pour limiter les pertes d’emploi et alléger les difficultés des personnes plus susceptibles d’être touchées. « Les pays industrialisés doivent repenser leurs stratégies d’éducation et de formation afin de s’adapter à cet environnement en rapide évolution », dit M. Campan. « Pour mieux préparer la main-d’œuvre à l’automatisation, les universités doivent notamment développer des liens plus étroits avec le milieu des affaires. » On devra aussi alléger le fardeau bureaucratique et réglementaire afin de faciliter la création et le développement des entreprises, de même que le recrutement du personnel. En somme, plutôt que de craindre le développement rapide de l’intelligence artificielle, on devrait accueillir cette opportunité. « Les scénarios catastrophes font de bons films de science-fiction, mais ils sont moins utiles pour mesurer l’impact économique ! Comme ce fut le cas pour d’autres technologies transformatrices, une utilisation judicieuse de l’intelligence artificielle donnera un nouvel élan à l’innovation et contribuera à une amélioration générale du niveau de vie. L’IA n’est pas un danger pour l’humanité, mais bien une alliée », conclut Luc Vallée, économiste en chef à l’IEDM et coauteur de la publication. La Note intitulée « Des emplois plus nombreux et meilleurs : les multiples effets de l’IA sur le marché du travail » est signée par Gaël Campan, chercheur associé senior à l’IEDM, et Luc Vallée, chef des opérations et économiste en chef à l'IEDM. Cette publication est disponible sur notre site.  L’IEDM est un think tank indépendant sur les politiques publiques. Par ses publications et ses interventions, l’IEDM alimente le débat sur les politiques publiques au Québec et à travers le Canada en proposant des réformes fondées sur les principes de l’économie de marché et de l’entrepreneuriat.

Lire la suite

Inauguration de la mairie Saint-Basile-le-Grand

C’est avec fierté que la Ville de Saint-Basile-le-Grand vous convie à l’inauguration officielle de la mairie. À cette occasion, le maire, M. Yves Lessard, accompagné des membres du conseil municipal, vous accueillera afin de vous faire découvrir la nouvelle mairie, les personnes clés derrière la mise en oeuvre de ce projet, les bénéfices pour la population grandbasiloise et les défis qui se sont présentés tout au long des travaux. L’événement se déroulera en présence du ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur et député de Chambly, M. Jean-François Roberge, au nom de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Mme Andrée Laforest. Joignez-vous à la Municipalité dans le cadre de cette inauguration! Date : 18 novembre 2019Heure : 11 hLieu : Mairie, 204, rue Principale(salle du conseil municipal)

Lire la suite

LE REGROUPEMENT DES COMMISSIONS SCOLAIRES DE LA MONTÉRÉGIE DÉNONCE LE PROJET DE LOI NO 40 EN COMMISSION PARLEMENTAIRE À QUÉBEC

le Regroupement des commissionsscolaires de la Montérégie et celui de l’Estrie présenteront leurs mémoires à la Commissionparlementaire sur la Culture et l’éducation qui étudie Le projet de loi No 40 : Loi modifiantprincipalement la Loi sur l’instruction publique relativement à l’organisation et à la gouvernancescolaires.Dans un mémoire d’une vingtaine de pages, les commissions scolaires de la Montérégiedemandent au gouvernement Legault de surseoir à son projet de Loi et le retirer pour mettre enplace une vaste consultation de la population du Québec sur l’avenir du réseau public d’éducationau Québec.Pour la présidente du Regroupement des commissions scolaires de la Montérégie, AndréeBouchard, outre le recul des femmes en politique, le projet de loi No 40 rate les cibles : « Si lesobjectifs du projet de loi No 40 étaient d’augmenter la participation citoyenne à l’éducation,d’alléger la bureaucratie, de rapprocher les décisions de ceux qui connaissent les élèves par leurnom et d’améliorer la réussite des élèves québécois, aucun des objectifs ne sera atteint par lesmodifications proposées à la Loi sur l’Instruction publique. ». Quant à la vice-présidente duRegroupement et présidente de la Commission scolaire des Trois-Lacs, Francine St-Denis, elle aévoqué l’imputabilité évacuée : « Si le projet de loi No 40 est adopté, c’est le ministre qui sera laseule personne imputable d’un budget de plus de 11 milliards de dollars au lieu de 700commissaires élus qui, bien qu’imparfaits, sont partout sur le territoire québécois ! »Le Regroupement des commissions scolaires de la Montérégie et le Regroupement descommissions scolaires de l’Estrie comparaîtront en même temps demain vers 15 h 30 pourprésenter leurs mémoires devant les membres de la Commission parlementaire sur la Culture etl’Éducation.

Lire la suite

DÉFI DES CHEFS

Au profit de POSA Source des Monts et son service detravail de rueNous avons lancé le défi à 8 chefs de larégion de nous concocter leur versionréinventée d'un plat typique de chez nous: lepâté chinois. Venez déguster leurs chefsd'œuvres et voter pour votre plat préféré.Billets au coût de 20$ pour une ou l'autre deces journées. 4 dégustations par jour. Samedi 16 novembre, 11h30 à 13h30.À la ferme Guyon1001 Rue Patrick Farrar, ChamblyInfo 450 658-9898 poste 710

Lire la suite

ENJEU et le CQDE devant la Cour suprême

Dans la foulée du scandale «dieselgate», ENvironnement JEUnesse (ENJEU) et le Centre québécois du droit de l’environnement (CQDE) interviennent aujourd’hui devant la Cour suprême du Canada afin de défendre l’importance qu’une action collective opposant l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) au constructeur automobile Volkswagen soit autorisée. Le constructeur automobile conteste les décisions de la Cour supérieure et d’une juge de la Cour d’appel qui avaient autorisé l’AQLPA à aller de l’avant avec sa réclamation en dommages punitifs (ou exemplaires). Il soutient qu’il est nécessaire qu’il y ait eu démonstration d’un «préjudice» pour que l’action collective portant sur les dommages punitifs (ou dommages-intérêts exemplaires) soit autorisée. «La pollution de l’environnement affecte toutes les personnes, toutes les générations», souligne Catherine Gauthier, directrice générale d’ENvironnement JEUnesse et dont l’organisme est instigateur de la première action collective intentée contre le gouvernement du Canada pour la justice climatique. «L'action collective est un puissant outil de justice sociale et de justice environnementale. Si on attend que la crise climatique ou que la destruction de l’environnement nous atteigne toutes et tous individuellement, il sera trop tard pour agir et protéger notre avenir», s'inquiète Mme Gauthier. «L’action collective constitue un levier essentiel pour permettre aux individus d’agir comme gardien·ne·s de l’environnement. Priver les citoyen·ne·s de cet outil en limitant l’action collective aux rares situations où il est possible d’établir un lien direct entre la faute et ses conséquences sur les personnes reviendrait à vider le droit à un environnement sain de son contenu et à dépouiller l’action collective de l’une de ses fonctions essentielles, à savoir la dissuasion» affirme Geneviève Paul, directrice générale du CQDE.

Lire la suite

OPTILAB : les faits relativement à l’achat d’un terrain pour le laboratoire serveur

Suivant la publication, le 28 octobre, du communiqué de presse de l’Alliance du personnel professionnel et technique du réseau de la santé et des services sociaux (APTS) concernant la Centralisation des laboratoires médicaux (OPTILAB), le CISSS de la Montérégie-Centre (CISSSMC) tient à rétablir quelques faits et rassurer quant aux travaux en cours pour le déploiement de cet important projet. Le CISSS de la Montérégie-Centre a informé, le 24 octobre dernier, le personnel travaillant dans ses laboratoires de la Montérégie, les représentants syndicaux ainsi que l’ensemble de son personnel et les médecins, qu’un jalon important venait d’être franchi dans le cadre du projet OPTILAB pour la construction du futur centre serveur. La Ville de Saint-Bruno a accepté, lors de sa séance du conseil municipal le 22 octobre dernier, la promesse d'achat d’un terrain présentée par le CISSSMC. Dès lors, la résolution devenait publique et il était important pour l’établissement de communiquer cette nouvelle attendue à l’interne, et particulièrement aux instances syndicales, relativement à la détermination exacte du lieu du futur laboratoire serveur. L’emplacement du futur laboratoire serveur sera situé dans le Parc d’affaires Gérard-Filion. La sélection du terrain dans la municipalité de Saint-Bruno s’est réalisée en collaboration avec un groupe de travail composé de représentants du MSSS, de la Société québécoise des infrastructures et du CISSSMC. Les principes directeurs ayant orienté ce choix sont la disponibilité du terrain, la proximité des grands axes routiers, pour les besoins du transport des spécimens, ainsi que les caractéristiques physiques du terrain en lien avec le type de bâtiment qui sera construit. Par ailleurs, à ce stade-ci de la démarche, il n’était pas requis de demander la collaboration du personnel des laboratoires ni du syndicat. Toutefois, il est prévu que ces derniers soient mis à contribution sur les aspects d’organisation du travail et de l’aménagement des lieux physiques au moment où le plan fonctionnel et technique devra être préparé. Le laboratoire serveur se concrétisera d’ici un minimum de trois ans et les coûts de construction restent à évaluer puisque nous sommes en phase de planification.  Rappelons que le laboratoire serveur effectuera les analyses des prélèvements provenant de l'ensemble des établissements de santé de la Montérégie. Actuellement, les volumes d’activité à échéance sont estimés et ils devront être actualisés à la date de réalisation de la construction du futur laboratoire serveur. Aussi, comme il a été convenu avec l’APTS, la délocalisation de certains employés des laboratoires associés vers le laboratoire serveur se fera surtout par attrition et les modalités seront convenues et planifiées avec les parties prenantes de un à deux ans avant les transferts

Lire la suite

La SATQ salue l’initiative du gouvernement du Québec

La SATQ salue l’initiative du gouvernement du Québec

– Le gouvernement annonçait aujourd’hui un investissement de 9,5 M$ surquatre ans afin de favoriser le tourisme et l’accès aux régions éloignées, sous la forme du programmeExplore Québec. La Société des Attractions Touristiques du Québec (SATQ) tient à soulignerl’importance de cette initiative pour les attraits phares des régions ciblées.L’augmentation de l’achalandage dans les attractions touristiques tant de la part des Québécois quedes visiteurs de l’extérieur est primordiale à la croissance et au développement d’une offre touristiqueauthentique et attractive. L’atteinte des objectifs de ce nouveau programme, tels que la prolongationde la saison touristique et la croissance du nombre de visiteurs, permettra de renforcer les entreprisesqui représentent le cœur de l’offre touristique de la destination québécoise.«En plus de rendre les régions du Québec plus accessibles, la venue du programme Explore Québeccontribuera au développement économique et touristiques de la province. Je remercie legouvernement de soutenir les attractions touristiques à travers cette initiative porteuse. », mentionneSylvie Théberge, directrice générale de la SATQ.À propos de SATQ-FEQRespectivement fondés en 1975 et 1992, Festivals et Événements Québec et la Société des AttractionsTouristiques du Québec sont deux organismes à but non lucratif ayant pour mission de regrouper lesfestivals, événements et attractions touristiques du Québec, de les promouvoir, de les représenterauprès de diverses instances et de leur offrir des services qui favorisent leur développement.

Lire la suite

Contact

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tous droits reservés © 2014 La télévision de la Vallée-du-Richelieu
Propulsé par 7Dfx